Le symbole

La place du symbole :

 

La symbolique n'est pas une science, elle appartient à la partie irrationnelle de nous même.

Un symbole est une image à laquelle est accolée une signification, une émotion, une histoire.

Le cerveau fonctionne par symbole. Pour lui, le symbole a une grande utilité. Il permet de gagner de la place pour stocker plus de données dans notre mémoire et nous permettre ainsi de réagir et de nous adapter plus rapidement aux situations que la vie nous présente :

Exemple Si une personne est en voiture et qu'elle croise quelqu'un portant un uniforme de police. cet uniforme est un symbole d'autorité, d'ordre, mais aussi de prison, de punition etc... A la simple vue de ce symbole, le cerveau de cette personne pourra provoquer une réaction, une modification de son comportement en ralentissant, par exemple, ou tout simplement en vérifiant si elle n'a fait aucune faute. 

 

Pour notre cerveau, un symbole, au travers d'un mot, d'une image etc..., sera comme un tiroir contenant en un minimum d'espace un maximum d'informations, d'histoires et de représentations.

Ces histoires sont présentes dans l'inconscient collectif d'un groupe, voir de la terre entière car véhiculées depuis des siècles voire des millénaires. Nous pouvons ainsi nous en servir en interchangeant les significations contenues dans le tiroir, afin de trouver de nouvelles pistes à nos problématiques. 

 

Bien sûr, le symbole peut varier d'une personne à l'autre, d'une famille à l'autre, d'un peuple à un autre, d'une culture à une autre, c'est pourquoi nous ne sommes pas dans une science, dans quelque chose d'exact.

Exemple :

la couleur blanc est un symbole de pureté et de mariage dans certaines civilisations et un symbole de deuil dans d'autres...

C'est pourquoi, seule la personne à qui on fera l'interprétation pourra dire si celle-ci résonne dans sa vie et son histoire ou non. 

 

Le symbole par sa capacité à contenir dans son tiroir plusieurs éléments en même temps nous permettra, en les inter changeant, de trouver des raccourcis, des subtilités et des affinements aux conflits et aux problématiques que nous pouvons rencontrés. Le symbole facilite, donc, le travail de recherche de la cause de la maladie dans la vie de la personne ou dans son histoire.

 

De multiples symboliques peuvent être utilisées comme :

Chacun pouvant se servir de celles qu'il maîtrise comme support.

 

Exemple

 

       L'Os

En touchant l'os, on ouvre le tiroir : ETSEM qui veut dire par l'hébreu OS.  Ce tiroir contient grâce à la racine de ce mot d'autres notions, d'autres mots comme : indépendance / autonomie / etc...

Ainsi une pathologie lytique de l'os pourra venir révéler dans la vie de la personne un stress en lien avec :

  • un manque d'autonomie

  • un manque d'indépendance

  • avec, s' il y a nécessité d'une prothèse, un besoin d'une aide extérieure.

Le lieu de la problématique osseuse nous apportera des précisions, des sous tonalités au conflit.

 

       Le Foie

Biologiquement, le foie est relié entre autres au ressenti de "manque" (de nourriture, d'argent, d'affection ...).

Mais le Foie nous ouvre le tiroir : "CAVED" qui est la racine hébraïque de Foie . Celle-ci nous renvoie aussi à la notion de respect. Ainsi foie et respect sont liés et pourront venir nous parler, en liant la Biologie et le Symbole : 

  • un manque de respect

© 2015 Thibault Fortuner

thibaultfortuner21@gmail.com