Ostéopathie

Avant le "décodage biologique" ou la "psycho-généalogie", j'apprends l'ostéopathie. La rencontre avec l'Ostéopathie a été trés importante et déterminante dans ma vie. Même si je ne pratique plus, l'Ostéopathie est pour moi l'essence même de l'art thérapeutique. Le praticien se laisse guider par les tissus du patient jusqu'à la source de la problématique. Il crée, invente, alors, une séance dictée non pas par lui-même mais par les tissus eux-mêmes et destinée uniquement à ce patient en cet instant et en ce lieu. Il ne peut y avoir alors de recette.

La philosophie ostéopathique considère les symptômes du patient mais aussi et surtout ce qui les engendre. Le corps est pris dans sa globalité et non comme une somme de parties coupées les unes des autres. Dans cette démarche, l’anatomie et ses divers liens ainsi que la connaissance de la physiologie/physiopathologie, ont une place centrale.

 

Pour l’Ostéopathie, le corps est dans une perpétuelle adaptation à ce qu’il subit, à ce que l’individu vit. Lorsque le corps ne peut plus s’adapter, des tensions apparaissent, le mouvement tissulaire, cellulaire s’éteint et la douleur voit le jour.

L’ostéopathe joue alors à un jeu de piste au sein du corps humain à la recherche de la lésion primaire, de la cause première de ce symptôme. Son but est de la libérer, de lui redonner un mouvement, de lui redonner un souffle… celui de la vie.

 

L'outil en Ostéopathie est la main. J'aimais beaucoup la notion ostéopathique disant que l'Ostéopathe possède une main qui sent, qui pense et qui voit. Nous pouvons rajouter : une main qui sent, qui pense, qui voit et qui écoute. Pour l'ostéopathe, ce sont les tissus qui savent et c'est en apprenant à écouter, avec sa main, leurs mouvements subtils que l'ostéopathe retrouve les zones de notre organisme en lésion où il n'y a plus de mouvement. Il leur propose ensuite un accompagnement pour aider celui ci à reprendre.

 

C'est le principe d'auto guérison cher à l'ostéopathie. L'ostéopathe propose sans jamais rien imposer au corps et en laissant ainsi la liberté aux tissus, il permet à chacun de se soigner. 

© 2015 Thibault Fortuner

thibaultfortuner21@gmail.com