Actualités, articles et réflexions visant à comprendre autrement nos blocages, comportements et maladies... grâce, entre autre, au décodage biologique à la psycho-généalogie, à la physiologie et aux symboles

Réflexions sur la cellulite par la physiologie et la langue des oiseaux

 

La cellulite correspond à l'infiltration du tissu conjonctif sous-cutané. En terme médical « cellulite » désigne une inflammation des tissus sous la peau. Dans le langage commun c’est l’aspect en « peau d’orange » qu’on trouve sur les fesses et cuisses de certaines femmes. En fait, c’est un mode normal de stockage des graisses.

 

 

 

 

Physiopathologie

La cellulite est due à un sur-engorgement des cellules graisseuses : les adipocytes.  Dans cette problématique ceux-ci grossissent bien plus que la normale.

Physiologiquement, les vaisseaux sanguins et lymphatiques passent entre les adipocytes, mais en grossissant, ces derniers peuvent alors comprimer ces vaisseaux, ce qui empêche le retour veineux et lymphatique et emprisonne donc l’eau et les toxines sous la peau. C’est cette accumulation d’eau sous la peau qui entraine, à la surface de celle-ci, un aspect en vaguelette, en « peau d’orange ». 

La cellulite est liée aux adipocytes. Il peut donc être intéressant de travailler sur les pistes en lien avec la graisse.

Par ailleurs, la cellulite est surtout au niveau des cuisses et des fesses. Nous pouvons rajouter, aux stress que nous allons évoquer, la sous tonalité de mouvement, de sexe, de désir voir d’opposition (il existe bien d’autres tonalités mais il serait trop long de les aborder ici).

 

La cellulite est une augmentation de la taille des adipocytes qui entraine un retour veineux défaillant, essentiellement au niveau des cuisses et des fesses. En combinant toutes ces tonalités nous pouvons chercher dans la mémoire familiale ou personnelle de la personne :

  • Des femmes ayant vécu l’impossibilité de partir, d’être libre à cause d’un manque d’argent ou à cause d’une peur de ne pas pouvoir subvenir à leurs besoins ou à ceux de leurs enfants  

  • Un désir d’indépendance ou de partir impossible à assouvir, faute de moyen

  • Une opposition impossible faute de moyen ou par peur de perdre ce qui permet de répondre à ses propres besoins ou à ceux de ses enfants (comme un travail par ex)

  • Un désir d’empêcher sa mère de rentrer dans son intimité.

  • Ou à l’inverse, un désir de retenir sa mère avec un stress sous jacent d’abandon.

Nous pourrions faire aussi un parallèle entre les combinaisons de plongée et la cellulite puisque, comme elle,  la combinaison fonctionne parce qu’elle emprisonne un filet d’eau qui va se réchauffer avec la chaleur du corps… D’où la sensation de ne pas avoir froid.

  • Mémoire de stress en lien avec des eaux froides.

  • Vouloir réchauffer son rapport avec sa mère ou une autre femme.

 

Ethologie

Le Dauphin peut nous offrir des pistes supplémentaires qui complètent les précédentes. Pour pouvoir aller vite dans l’eau, le dauphin va modifier l’aspect de sa peau. Celle-ci va former des ondulations, des petites vagues superficielles qui permettront au dauphin d’annuler les turbulences que crée son déplacement et qui le ralentissent.

En fait, la cellulite est l’exact transposé d’une peau de dauphin. Or, si le dauphin modifie sa peau, c’est pour éviter les frottements, annuler la résistance au mouvement  et, ainsi, avancer plus vite.

La cellulite peut donc exprimer :

  • On m’empêche d’avancer pour réaliser mes désirs

  • Un désir d’enlever les frictions, les résistances avec son milieu ou avec sa mère

  • Un sentiment d’être freiner dans une partie de sa vie

  • Un désir d’éliminer une opposition ou une résistance dans une partie de sa vie

Un désir d’aller plus vite (pour fuir par exemple) ou d’avancer plus rapidement dans une partie de sa vie

 

Par le symbole 

 

Par l’étymologie

L’étymologie du mot cellulite est celare qui signifie : tenir secret. La racine du mot est Kel qui signifie : cacher.

 

La cellulite peut donc venir parler d’un secret, de quelque chose qu’on cherche à cacher. Par ailleurs, les cuisses, les hanches, les fesses peuvent être en lien avec des notions comme l’opposition, le désir, le sexe, etc.

 

Au niveau des cuisses et des fesses, elle peut donc exprimer :

  • ne pas oser s’opposer à quelqu’un ;

  • une mémoire d’oppositions secrètes, de personnes qui n’ont pas osé s’opposer à l’autre ou qui l’ont fait en cachette ;

  • ne pas oser exprimer ses désirs (soit parce que nous en avons honte, soit parce que nous ne voulons pas déranger l’autre et que nous préférons exaucer les siens) ;

  • un désir secret, voire un désir qu’on juge honteux ;

  • une mémoire de sexe caché, de tromperie.

 

En langue des oiseaux et par la phonétique

Cellulite :

  • Cellule = chambre. 

  • Ite : dans le langage médical, le suffixe « ite » désigne une inflammation et donc, par extension, du feu.  Le feu est un symbole de chaleur, de passion, d’ardeur.

 

Symboliquement la cellulite peut donc exprimer :

  • le désir de vivre/d’animer/de réanimer/d’entretenir  la flamme au lit ;

  • une peur que la flamme, l’ardeur, la passion ne s’éteigne avec l’autre ;

  • une crainte de ne plus être désiré ou de ne plus désirer l’autre ;

  • un besoin de réconfort, de chaleur dans la chambre.

 

Le feu peut aussi être un symbole de violence. Il peut donc également traduire :

  • une mémoire de violences dans la chambre, de violences conjugales ;

  • une mémoire de femme se sentant obligée de coucher avec son mari.

 

Langue des oiseaux par la symbolique des lettres

Les consonnes du mot cellulite donnent CLLLT :

  • le C peut renvoyer à la notion de vouloir sortir, se libérer ;

  • le L peut parler d’un aiguillon qui, par extension, peut évoquer un sexe d’homme,

  • le T peut parler de boue et de souillure.

Or, physiologiquement, il y a une rétention d’eau sous la peau. C’est donc comme s’il pouvait y avoir, dans la mémoire familiale ou personnelle, un désir de se nettoyer d’une souillure, d’un contact répugnant ou non consenti.

A maxima, cela peut parler d’une mémoire d’attouchement ou de viol.

 

Par ailleurs,

  • C peut renvoyer à l’accouchement,

  • L peut parler de sacrifice, de blocage, d’une sensation d’être attaché, mais aussi de l’enfant dans le ventre,

  • T peut renvoyer à la mort ou au départ.

Nous pouvons donc chercher :

  • la mémoire d’un drame lié à la mort d’un enfant bloqué lors d’un accouchement ;

  • une sensation de ne pas pouvoir réaliser ses projets ;

  • une envie de se libérer de ses chaînes, de partir, d’être libre.

Cela peut donc révéler une sensation de ne pas voir les choses de la même manière que les autres et de ne pas être compris pour cela, avec un désir de se libérer de ses attaches (C+L) et de prendre sa liberté.

 

Dans le mot cellulite, le L est accentué puisqu’il y en a 3. La notion de sacrifice, de faire les choses pour l’autre à son propre détriment, de ne pas penser à soi, de s’oublier, peut donc être très présente. Il peut également y avoir la sensation d’être sacrifié et mis de côté et de ne pas être entendu.

Si l’on passe par la facette de la maladie, on peut dénombrer 3 L. Le 3 renvoie au C et donc à la notion de se libérer.

La cellulite peut vraiment inviter la personne qui en souffre à sortir du sacrifice pour vivre sa liberté, ses envies et ses désirs, sans pour autant sacrifier l’autre.

 

Livre lié : 
Décodage Bio-philosophique de la maladie 

Quand la maladie se transforme en un guide pour nous mener vers nos rêves

 

Exemple par le symbole extrait du livre : "L'être et les maux par les mots et les lettres" (tome1) 

 

 

 

 

 

Partager
Partager
Partager
Partager
Partager
Please reload

N'hésitez pas à cliquer sur le bouton "J'aime" et à partager... ça fait toujours plaisir :-)

Actualité livre

Décodage bio-philosophique de la maladie

Si vous ne recevez pas le mail de confirmation ou les courriers, pensez à vérifier dans le courrier indésirable de votre boite mail et indiquez que cela n'en est pas un.

Catégories
Please reload

Posts à l'affiche

Décodage bio-philosophique de la maladie (Nouveau livre)

September 25, 2018

1/2
Please reload

Posts Récents
Please reload

Retrouvez moi
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Basic Square

© 2015 Thibault Fortuner

thibaultfortuner21@gmail.com